Alassane Ouattara ouvre la session extraordinaire de la conférence de Présidents de l’UEMOA

A l’invitation de SEM Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire, Président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), un sommet extraordinaire de l’UEMOA se tient à Abidjan, ce lundi 10 avril 2017. Cette rencontre qui a enregistré la présence des huit chefs d’Etat a planché sur la situation économique et financière de l’Union.

Outre cet aspect, ils ont abordé les questions liées à la rationalisation des organes de l’Union, dans le sens du renforcement du processus d’intégration ainsi que les aspects politiques et sécuritaires. Au cours de la cérémonie d’ouverture, le Président Alassane Ouattara a dressé un bilan partiel sur l’intégration sous-regional qui connait des avancées significatives. Abordant l’aspect économique, il a relevé des performances économiques de la zone UEMOA qui pour lui « sont favorables avec toutes les contraintes vécues au quotidien.

Ces résultats encouragement sont le fruit de politiques économiques coherentes mises en œuvre par les pays membres avec l’accompagnement des organes et institutions communautaires et le soutien de la communauté internationale « . Mais , il estime que  » ces bonnes performances économiques ne devraient pas occulter ces défis auxquels, ils sont confrontés. Il s’ agit entre autres des défis sécuritaires, la baisse de la demande en provenance des économies émergentes , la baisse des coûts des principaux produits de base, la baisse de la liquidité bancaire… ». Il propose donc de « faire face à ces defis en renforçant les mesures budgétaires.

Ce qui n’est pas facile » avoue-t-il. C’est pourquoi, Alassane Ouattara, Président en exercice de l’UEMOA souhaite « que la conférence des Présidents abordent la question de la rationalisation des organes et institutions. Ils se pencheront également sur l’état de l’institution ainsi que sur la gouvernance en vue de prendre des décisions nécessaire afin de renforcer la cohésion « . Pour sa part, le Président du Conseil des Ministres, Amadou Ba, Ministre de l’Economie, des Finances et du plan de la République du Sénégal a fait le point sur l’état d’avancement du processus d’intégration aussi de l’Union. Malgré les contextes difficiles, il a révélé qu’au plan économique « les performances de l’Union ce sont améliorer avec un taux de croissance qui passe de 6,6% en 2015 à 6,8% en 2016. Ces résultats sont dus à la consolidation des activités commerciales, aux productions agricoles et industrielles et au dynamisme des BTP ». Au plan sécuritaire, il a indiqué que le vœu cher au Président Ouattara, connaît des avancées avec l’opérationnalisation de la « délégation générale à la paix et à la sécurité » . En ce qui concerne l’initiative régionale pour l’énergie durable, l’exécution des projets financés sur les ressources de fond développement énergie à plus de 229 milliards est accélérée.

Des actions ont été conduite dans le cadre l’amélioration de l’efficacité énergétique et de la promotion de l’énergie solaire. En outre, en vue de favoriser l’implication du secteur privé dans le financement des projegs de développement dans les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique dans l’espace UEMOA, un mécanisme dénommé :

« Facilité d’accès à l’énergie  » a été créé pour servir de catalyseur et de levier pour l’investissement privé ». Avant de clore, Amadou Ba s’ est réjoui de la mutualisation des compétence pour le renforcement de la lutte contre le terrorisme avant d’inviter les états membres à une meilleur consolidation des acquis par la poursuite des réformes dans l’espace. Après la cérémonie d’ouverture, les ministres de l’espace ont poursuivi les travaux tandis que les Chefs d’Etat se réunissaient à hui clos.

L’UEMOA est formée du Bénin, du Burkina-Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée-Bissau, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo qui ont pour monnaie unique le Franc de la Communauté Financière Africaine (FCFA). Créée en janvier 1994 à Dakar au Sénégal, l’UEMOA a pour objectif essentiel, l’édification en Afrique de l’ouest, d’un espace économique harmonisé et intégré au sein duquel est assuré une totale liberté de circulation des personnes, des capitaux, des biens et services et des facteurs de production.

L’UEMOA vise également à renforcer la compétitivité des activités économiques et financières des États membres et à assurer la convergence de leurs performances et politiques économiques par l’institution d’une procédure de surveillance multilatérale.

Joël DALLY

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée