Mme Houphouët Fêté Rebecca « Je suis une femme qui n’a peur de rien »

Mme Houphouët Fêté Rebecca « Je suis une femme qui n’a peur de rien »

Mme Houphouët Fêté Rebecca, candidate à la dernière élection municipale à Yamoussoukro, nous livre dans cet entretien ses ambitions pour la capitale politique ivoirienne, Yamoussoukro.


Mme Houphouët Fêté Rebecca, nous entamons 2019, une nouvelle année. Qu'est-ce qui vous aura marquée au cours de l'année 2018?


Le fait qui m'a le plus marquée en 2018 reste l'attachement des populations de Yamoussoukro à ma personne. Hommes, femmes et jeunes ont tous compris mon combat et mon ambition de redonner à notre capitale politique son lustre d'antan. Ils n'ont eu de cesse de me le témoigner durant toute l'année et je tiens, du fond du cœur, à leur traduire toute ma reconnaissance et ma profonde gratitude. Vraiment grand merci à toutes les populations de Yamoussoukro à qui je souhaite une excellente année 2019.


À la demande de vos parents, vous avez été candidate aux dernières élections municipales à Yamoussoukro. Quel bilan faites-vous de votre participation à ces élections?


C’était une belle aventure. Pour moi, le bilan est positif. On ne perd jamais à une élection, on en apprend toujours. N'eurent été les tentatives d’intimidation, les agressions et attaques diverses dont nous avons été l’objet et que nous avons bravées, et même les indéniables irrégularités constatées et prouvées, la donne aurait été autre que ce que nous savons. Mais je suis une femme de paix qui ne veut que le meilleur pour Yamoussoukro. Je suis une femme qui n’a peur de rien, mais je demeure dans la vision du Président Félix Houphouët Boigny qui,  parfois, face à certaines situations délicates a ‘’préféré l’injustice au désordre’’ pour la cause de la Paix. C’est cela aussi être ‘’Houphouétiste’’! Je tiens à féliciter et remercier mes parents qui m'ont fait confiance et les rassurer que je serai toujours à leurs côtés. J’ai travaillé avec une équipe formidable, disponible et loyale que je tiens également à féliciter et à remercier. Mon objectif, au delà de l’accès à la tête de la Municipalité de Yamoussoukro, ville symbole, cœur de la Côte d’Ivoire, était aussi de montrer que l’on peut faire la politique autrement sans forcément descendre dans la poubelle. Et c’est ce que j’ai fait. L’état dégradé de la ville et la souffrance des populations doivent être la priorité de tous ceux qui aiment Yamoussoukro.


Quelles sont les perspectives de Houphouët Fêté Rebecca pour Yamoussoukro à partir de la nouvelle année 2019?


 Yamoussoukro reste une priorité pour moi. C'est chez moi et il n'est nullement question d'abandonner cette ville dans son état de délabrement actuel. Déjà, cette année 2019, je vais lancer ma Fondation, la Fondation HFR, qui va œuvrer dans le social. Mon équipe et moi-même allons continuer à mener bien d'autres actions pour le bien-être de la population. Je demeure dans l’arène politique avec beaucoup de détermination et de conviction. Demain est un autre jour.


 Quels sont vos vœux aux populations de Yamoussoukro et de Côte d'Ivoire?


Je souhaite aux populations de Yamoussoukro une année de paix sociale, de bonheur, de santé, d’amour entre les fils et les filles de Yamoussoukro. Mes vœux les plus chers, c’est que la ville chère au Président Félix Houphouët Boigny retrouve son lustre d’antan et que les comportements des uns et des autres soient conformes aux idéaux et à la vision du père fondateur.


Pour la Côte d'Ivoire, je souhaite la     Paix, la prospérité, la justice. Je souhaite également que les leaders du pays s’entendent au moins sur l’essentiel pour le bonheur des Ivoiriens.


 


 Kaïraba Mohamed 





Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Commentaires:

Aucun commentaire n'a été publié... Soyez le premier!