Conseil de l'Entente : 4e réunion extraordinaire du comité des experts  à Abidjan

Conseil de l'Entente : 4e réunion extraordinaire du comité des experts à Abidjan

Le mercredi 9 janvier 2019, à l’hôtel Novotel d’Abidjan s'est tenue La 4e réunion extraordinaire du comité des experts avec deux sujets à l'ordre du jour. Se sont Le projet de construction de la Tour Entente à Abidjan et proposition d’une nouvelle présentation des états financiers.


A l’issue des travaux, la quatrième réunion extraordinaire a noté l’intérêt pour le Conseil de l’Entente de poursuivre le projet. Ainsi, d’ici à la fin de ce mois, il a été recommandé qu’une mission d’évaluation de la Banque ouest-africaine de développement (Boad) vienne à Abidjan.


Les experts de cet établissement financier viendront voir la rentabilité de ce projet. Le comité des experts a aussi planché sur la nouvelle présentation des états financiers. Il ressort des travaux la nécessité d’adopter cette nouvelle manière de présenter les états financiers d’une institution à but non lucratif qu’est le Conseil de l’Entente.


Ce, conformément au système comptable de l’organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (Syscohada) qui a remplacé, depuis le 1er janvier 2018, le Système comptable ouest africain (Syscoa) qui était appliqué par le Conseil de l’Entente.


Ce nouveau système permet de produire et de présenter des états financiers qui « reflètent mieux les activités du Conseil de l’Entente ». « Ce référentiel comptable, en plus du bilan et du compte de résultat, prescrit trois états donnant une plus grande intelligibilité aux activités de l’entité concernée.


Il s’agit du tableau des flux de trésorerie, du tableau d’emploi des ressources et de l’état des créances et des dettes », explique un expert du Conseil de l’Entente.


Toutes ces recommandations seront portées au Conseil des ministres du Conseil de l’Entente dont la réunion extraordinaire qui était prévue demain vendredi a été reportée à une date ultérieure.


Selon le Secrétaire exécutif du Conseil de l’Entente, Patrice Kouamé,  la Tour Entente est un projet conçu et réalisé par le Conseil de l’Entente.


C’est la première réalisation du programme immobilier du Conseil de l’Entente dans les cinq pays membres que sont le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Togo et le Niger. Pour lui la réalisation de cette va générer des ressources financière, ce qui allégera la tâche des pays membres.


En effet, selon lui, c’est en recherchant des sources de financement des activités de l’institution et assurer son autonomie financière que l’idée de ce programme immobilier a germé et pris forme. Ce projet vise aussi à promouvoir, à travers des concepts architecturaux, les valeurs portées par le Conseil de l’Entente, notamment la paix, la solidarité, le développement.


Avec le soutien du comité des experts, du conseil des ministres et de la conférence des chefs d’État, le projet a vu le jour. Mais l’édifice a tardé à sortir de terre du fait que les responsables du Conseil veulent s’assurer qu’aucun obstacle ne viendra bloquer l’évolution du projet.


Les études de faisabilité ont été réalisées pour la construction d’un immeuble de 20 étages dont 17 étages de bureaux et trois plateaux de parkings aériens, sur le site de 2088 m2 au Plateau, au centre des affaires, où se trouve d’ailleurs le siège du Conseil de l’Entente.


Lors de la dernière réunion des experts tenue du 27 au 29 décembre 2018 à Lomé, il avait été décidé de poursuivre les réflexions pour que « la Tour Entente devienne propriété du Conseil de l’Entente », a signifié  la présidente du Comité des experts, Anaté Kouméalo Balli.

Patrick kouamien





Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Commentaires:

Aucun commentaire n'a été publié... Soyez le premier!