Trouble en milieux scolaires à San-Pedro / Cinq grands meneurs dont quatre élèves arrêtés et déférés

Trouble en milieux scolaires à San-Pedro / Cinq grands meneurs dont quatre élèves arrêtés et déférés

La situation sécuritaire dans les écoles préoccupe les autorités militaires de la ville de San-Pedro. Tout comme le phénomène des enfants en conflit avec la loi.


En effet, depuis sa prise de fonction en mi-mai 2018, le nouveau commissaire du deuxième arrondissement de police du Bardot (San-Pedro), le commissaire de première classe, Bamba Gbeu Daniel ne dort presque plus pour la sécurité des personnes et des biens.


Vu l'urgence, le commissaire du deuxième arrondissement rencontrait en début des rentrées des classes, les chefs d'établissements, les IEPP, et les directeurs d'école de sa zone d'intervention en vue de trouver des stratégies pour la sécurisation de la rentrée des classes et du bon déroulement de l'année scolaire 2018-2019.


Une rencontre en date du lundi 24 septembre 2018 liées à des cas de cambriolage dans la plupart des établissements qui aujourd'hui porte ses fruits par la traque des meneurs de trouble en milieux scolaires. Le dernier fait, l'insécurité avait monté d'un cran aux abords du Lycée moderne Yébarth Lucien avec des affrontements entre élèves les après-midi.


C'est au cours de l'une de ces barrages rangées qu'un élève a été légèrement blessé à l'âme blanche. La situation qui a occasionné un arrêt de cours au Lycée Yébarth Lucien et dans plusieurs autres secondaires en début du mois de décembre, rappelle-t-on.


Le dispositif mis en place par le commissaire Bamba et ses hommes pour sécuriser le lycée moderne Yébarth Lucien cible de trouble, construit sur près de 8 hectares et ne disposant pas de clôture, a permis d'appréhender cinq grands meneurs dont quatre élèves en classe de 5è issus des collèges Hélène et Gervais, les Experts et le Lycée moderne Yébarth Lucien et un civil apprenti mécanicien reconnu comme l'agresseur d'un élève.


Ces meneurs de trouble ont été mis à la disposition du tribunal de Sassandra le vendredi 14 décembre 2018 pour y répondre de leurs actes. Devant la rumeur de plus en plus persistante qui faisait état de ce que le lycée moderne Yébarth était l'objet d'attaques des microbes, le patron du commissariat du deuxième arrondissement a tenu à faire cette précision. " Le phénomène des microbes n'existe plus dans le grand Bardot depuis le mois de mai 2018 avec notre arrivée.


En trois semaines, mes hommes et moi avons traqué les chefs de ces délinquants. Nous avons pu arrêter le chef en second et 12 autres qui ont été mis à la disposition du parquet près du tribunal de premières instances de Sassandra.


Leur chef est en caval et est activement recherché. Je peux vous affirmer que le phénomène des microbes a été éradiqué dans le grand Bardot. Ce à quoi nous assistons dans les lycées et collèges, ce sont des affrontements entre élèves eux-mêmes et qui invitent très souvent d'autres personnes qui ne sont pas des élèves en renfort comme cela a été le cas au


Lycée Yébarth Lucien. En cette période des fêtes de fin d'année, ils s'adonnent à ces actes pour se donner des congés de Noel anticipés. Nous veillerons aux prochains congés scolaires ", a fait savoir l'homme en tenue, invitant les élèves à une prise de conscience et la population à une franche collaboration avec les service de police.


D'ailleurs, cette collaboration, rappelons-le, a payé avec l'arrestation à San-Pedro du célèbre brouteur et braqueur Balla le pétrolier de son vrai nom Mohamed Diakité de nationalité burkinabé. Ces nombreuses actions des hommes du commissaire Bamba Gbeu pourraient être sapées par une situation.


Celle du manque de véhicule d'intervention. Selon une source qui a requis l'anonymat, le seul véhicule offert au commissariat du Bardot en 2011 et qui servait tous les services de police, est en panne et est irréparable. Vivement qu'une solution rapide soit trouvée à cette situation pour le bien être des populations.

Mbb/Correspondant





Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Commentaires:

Aucun commentaire n'a été publié... Soyez le premier!