Région des Grands-Ponts / Développement local Pr Daniel Essiagne Daniel aux commandes :« Ma priorité ce sont les jeunes et les femmes »

Région des Grands-Ponts / Développement local Pr Daniel Essiagne Daniel aux commandes :« Ma priorité ce sont les jeunes et les femmes »

Pr Daniel Essiagne Sess, professeur titulaire de biologie, est le nouveau président du conseil régional des Grands-Ponts pour un mandat de cinq (05) ans. Il sera appuyé dans sa mission par 4 vice-présidents. C’est un conseil fort de 37 membres dont 16 représentants du département de Grand-Lahou, 15 pour le département de Dabou et 06 pour la zone balnéaire de Jacqueville.


Ils ont été investis dans leurs nouvelles fonctions, lors de la première session de cette mandature qui s’est tenue le lundi 17 décembre 2018 à Dabou.


En présence du corps préfectoral, des chefs traditionnels, les associations de jeunes et femmes, des opérateurs économiques et des populations du Léboutou, conformément à la loi. A cette occasion, Pr Daniel Essiagne Sess, président du Conseil régional des Grands-Ponts, a remerciant vivement tous les acteurs de son élection, a surtout appelé au rassemblement, à la cohésion et au développement. « Le président Bédié nous a conseillé de rassembler tout le peuple.


Et que notre liste doit comporter tous les sensibilités. Nous allons au développement. Il n’est pas question de clivage politique. Pour la première fois de notre histoire, notre peuple a compris, qu’il doit marcher selon de vivre en commun. Nous nous sommes entendus pour faire un choix.


Ce choix c’est nous » a-t-il déclaré avec sagesse et tempérance, en rendant un hommage appuyé aux populations des départements de Jacqueville, Grand-Lahou et Dabou pour avoir compris le message d’union du président Bédié et du chef de l’Etat. Poursuivant, il a levé un coin de voile sur ses actions prioritaires. « Nos jeunes et nos femmes ont des problèmes. Il faut les organiser en coopératives et les mettre au travail dans le secteur agricole.


Outre la voirie, la région a besoin de plus d’électrification. Ainsi que le renforcement des infrastructures de base (Ecoles, collèges, centres de santé etc). Le moment venu nous allons élaborer un plan stratégique de développement, en s’appuyant du l’existant. Regardons dans la même direction » a-t-il exhorté. Plus loin, le patron du développement de la région des Grands-Ponts, a rappelé les liens étroits existants entre sa famille biologique et celle de l’ex président Gabriel Yacé. « Tout le monde sait l’affection que je porte à cette famille. Yacé et moi sommes des alliés.


Sa grande sœur Laurette est une amie à mon épouse. Il n’y a pas d’animosité entre nous. Ce qu’il a fait est déjà bon. Nous venons pour une continuité. Le peuple a fait un choix et nous sommes au service de notre peuple » a-t-il déclaré. Aux populations il dira : « Ne regarde pas la liste, mais regardez le développement de la région des Grands-Ponts.


Ne faites pas d’exclusion, je vous en supplie. Nous ferons ce qu’il faut pour que cette région aille au développement » s’est-il engagé. Nianson Konian, préfet de la région des Grands-Ponts, qui avait à ses côtés la secrétaire générale de préfecture Christelle Koné, les sous-préfets de Lopou et de Toupah, a félicité le nouveau président avant de demander aux conseillers et aux populations, d’entretenir une collaboration franche avec ce nouveau conseil, pour le développement de la région des Grands-Ponts, chère au président Bédié. Les conseillers Jean-Benoît Papa Nouveau et Mathurin Gnagne étaient les assesseurs du bureau de séance de cette session.


Kré Assouman





Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Commentaires:

Aucun commentaire n'a été publié... Soyez le premier!