Séance de travail entre l’UPL-CI et le Secrétariat d’Etat chargé des Droits de l’homme ce vendredi 18 Janvier 2019

Séance de travail entre l’UPL-CI et le Secrétariat d’Etat chargé des Droits de l’homme ce vendredi 18 Janvier 2019

Comment contribuer efficacement à la promotion des droits de l’homme ? Voilà le souci qu’a évoqué ce vendredi NANDO DAPA, président de l’Union des Patrons de la Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (UPL-CI) lors de l’audience que le Secrétariat d’Etat auprès du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme a accordé, dans ses locaux à Cocody ce vendredi 18 Janvier 2019, à la délégation de son Bureau Exécutif.


« Nous avons voulu échanger avec le département des droits de l’homme afin d’envisager un cadre étroit de collaboration pour une promotion efficace des droits de l’homme dans notre pays », a expliqué NANDO Dapa avant de dévoiler la stratégie de son organisation pour y contribuer.


« Nous sommes organisateur de la 2è édition du concours ‘‘Miss-Showcolat’’ dont le but est de trouver une ambassadrice efficace pour défendre le cacao ivoirien et lever toutes les équivoques relatives à l’exploitation des enfants dans les plantations de cacao », a-t-il indiqué en sollicitant l’appui institutionnel du département des droits de l’homme.


Initiateur aussi du projet caravane découverte des potentialités socio-économique et culturelle du pays et qui a connu un réel succès lors de sa phase expérimentale en 2018 avec les villes de KONG et BONDOUKOU, Monsieur NANDO estime que la tournée dans les villes pourrait servir de tribune pour une bonne promotion des droits de l’Homme.


Une initiative qui ne peut que réjouir le chef de cabinet du Secrétariat d’Etat aux Droits de l’Homme qui a salué la démarche de l’UPL-CI en frappant à la porte de son département.


« C’est une nouvelle qui nous réjoui et je voulais donc, au nom de Madame la secrétaire d’Etat, vous féliciter pour tout ce que vous avez déjà fait et pour ce que vous continuerez de faire pour la promotion des droits de l’homme en Côte d’Ivoire.


Le département d’Etat aux Droits de l’homme serait ravi d’une collaboration visant la promotion des droits de l’homme », a soutenu Innocent Bogui NIAVA, le Chef de Cabinet, promettant rendre fidèlement compte à Madame Aimée Zébéyoux, la Secrétaire d’Etat du contenu de ces échanges.


UPL-CI