La FESCI s'insurge contre l'arrêt des Cours dans le secondaire

La FESCI s'insurge contre l'arrêt des Cours dans le secondaire

À travers une déclaration, le secrétaire général de la FESCI, Assi Fulgence Assi déplore la situation qui prévaut dans les établissements publics secondaires du pays qui observent une grève illimité ordonné par la COSEEFCI

 

Voici la déclaration de la FESCI

 


DÉCLARATION DE LA FESCI SUITE À L'ARRÊT DES COURS DANS LE SECONDAIRE

 

Partenaires du Système Éducatif Ivoirien,

Chers Parents d'Elèves,

Camarades Élèves,

Mesdames et Messieurs,

 

C'est avec beaucoup d'espoir que nous avions accueilli l'année 2019 et formulé nos Vœux de Paix pour notre Pays mais aussi et surtout, pour une École apaisée et une Formation de Qualité. 

 

Cependant, le premier mois de l'année 2019 (Janvier) nous plonge déjà dans une Crise Scolaire qui oppose les Enseignants au Ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle.

 

En effet, la Coalition Secteur Éducation/Formation de Côte d'Ivoire (COSEFCI) a entamé une GRÈVE du 22 au 25 Janvier 2019 dont le motif est le suivant :

 

- Revalorisation de l'indemnité de logement ;

- Suppression des cours de mercredi au Primaire ;

- Réparation d'injustice faite aux Enseignants ex-contractuels.

 

Cette semaine encore, nous constatons et assistons à des perturbations de tous ordres dans presque tout le système éducatif public ( Primaire - Secondaire - Technique - Professionnel ) et même dans certains Établissements Privés.

 

Cette fois-ci, le COSEFCI durcit le ton et lance une GRÈVE ILLIMITÉE.

 

La Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d'Ivoire (FESCI) dont j'ai l'insigne honneur de diriger :

 

- S'indigne et condamne cette énième perturbation dont les seuls perdant sont les ÉLÈVES ;

 

- Appelle les grévistes à intégrer l'intérêt des Élèves et de leurs Formations ;

 

- Demande au Gouvernement de créer un Dialogue direct avec la COSEFCI afin de prendre en  compte leurs revendications ;

 

- Demande au Ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle de prendre toutes les dispositions pour une REPRISE IMMÉDIATE des Cours ;

 

- Appelle les ÉLÈVES à l'apaisement, à la sérénité, au calme et à l'écoute de leur Syndicat : La FESCI.

 

Vive la Côte d'Ivoire !

Vive la FESCI !

Vive l'Ecole Ivoirienne !

 

Assi Fulgence Assi,

Secrétaire Général National





Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Commentaires:

Aucun commentaire n'a été publié... Soyez le premier!