Soubré /Les enseignants des établissements privés laïcs en grève illimitée

Soubré /Les enseignants des établissements privés laïcs en grève illimitée

Les enseignants et personnel non enseignant des établissements privés laïcs de Soubré ont entamé depuis ce mardi 5 février une grève illimitée à l’appel de leur syndicat, pour revendiquer un déblocage de leur salaire qu’ils estiment bloquer depuis 1994.


En effet réunit en en assemblée générale ordinaire le 19 février dernier à son siège à Treichville, le syndicat national des enseignants et personnel non enseignant des établissements privé laïcs de Côte d’Ivoire (SYNEPPLACI) a déposé un préavis de grève pour réclamer le décret d’application des salaires conformément à la aux augmentations de 1994 et 1995 appelées « spéciale dévaluation ».


Pour ce syndicat, le secteur de l’enseignement privé laïc en Côte d’Ivoire est restée en marge de toutes les améliorations salariales initiées par le gouvernement et voient leur salaires bloqués depuis plus de 24 ans par manque de volonté des gouvernants en complicité avec les fondateurs d’établissements.


« Mon salaire ne vaut même par l’indemnité de logement que réclament nos collègues du public », explique un responsable du SYNEPPLACI à Soubré. Les enseignants et personnel non enseignant des établissements privés laïcs de Soubré ont donc marqué depuis ce mardi un arrêt illimité de travail qui vient s’ajouter à l’identique situation qui se vit dans les établissements publics de la ville.


Fatim à Soubré





Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Commentaires:

Aucun commentaire n'a été publié... Soyez le premier!