Présidentielle 2020/ Ouverture d'un atelier de plaidoyer pour des élections apaisées

Présidentielle 2020/ Ouverture d'un atelier de plaidoyer pour des élections apaisées

L'hôtel Manhattan abrite depuis ce matin  un ATELIER DE PLAIDOYER  SUR  LES CONDITIONS D’UNE ELECTION APAISEE EN 2020, organisé par Friedrich-Ebert-Stiftung (FES)  en collaboration avec le GPATE (Groupe de Plaidoyer et d'Actions pour une Transparence Electorale).


Après avoir donné le mot de bienvenue et planté le décor, le président du GPATE, Abraham Dénis Yaurobat, a donné l'objectif de cet atelier.<< le présent atelier a pour objectif de mettre en relief les éléments conflictuels du processus électoral et de proposer des solutions de nature à construire la confiance autour du processus électoral>>.


Poursuivant ses propos, il s'est réjouit surtout, des différentes échanges entamées par le gouvernement avec tous les acteurs impliqués dans les élections, quant à la réforme de la Commission électorale indépendante (CEI), conformément à l’arrêt du 18 novembre 2016 de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples. Selon Abraham Denis Yaurobat, pour des élections apaisée, tout n'arrête pas seulement à la réforme de la CEI, mais elle doit s'étendre au conseil constitutionnelle.


A sa suite, le Pr Martin Bléou, à prononcer une conférence inaugurale sur le thème : Quels  cadres juridiques et institutionnels  pour des élections démocratiques et crédibles en 2020?


Aucours de cette conférence il a relaté une irrégularité du conseil constitutionnel, dont les 7 membres ont été tous nommés par le président de la République. Pour lui c'est une violation de la constitution.


Notons que cet atelier se poursuit jusqu'à 16 h , au cours duquel une conférence de presse sera tenue pour la lecture des différentes recommandations et conclusions.


Patrick kouamien





Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Commentaires:

Aucun commentaire n'a été publié... Soyez le premier!