Cancers du col de l’utérus et du sein / La fondation  Yeelen soulage plusieurs malades

Cancers du col de l’utérus et du sein / La fondation Yeelen soulage plusieurs malades

Ce sont environ 400 personnes qui sont ressorties satisfaites du Centre de Santé Urbain de Dioulabougou, dans la commune de Yamoussoukro, le samedi 16 février 2019 sans avoir déboursé le moindre centime. Parmi elles, 50 ont bénéficié de cures herniaires, dont 46 opérations discales et 4 opérations de hernies ombilicales, tandis que 123 bénéficiaient de consultations ophtalmologiques, dont 27 cas de cataracte et 6 cas d’autres maux d’yeux.


187 personnes ont été consultées au niveau du cancer du col de l’utérus, avec à la clef, 11 cas suspects. Cependant, aucun cas de cancer du sein n’a été observé.


Cet acte de haute portée sociale est à l’initiative de la fondation Yeelen qui procédait au lancement officiel de son programme dénommé ‘’les grandes séries de dépistages de la cataracte, du cancer du col de l’utérus, du cancer du sein et de cures herniaires’’.


« Notre objectif est d’aider à améliorer l‘état de santé de chacun d’entre vous », a indiqué la Secrétaire générale de la fondation, Madame Coulibaly Madoussou qui s’est exprimé au nom de la présidente, Madame Sarah K. Diarrassouba, en déplacement hors de la Côte d’Ivoire.


Toujours au nom de la présidente, la secrétaire générale de la fondation a rappelé le caractère précieux de la bonne santé.


A juste titre, Madame Coulibaly Madoussou a invité les populations à la prudence face aux maladies chroniques qui, selon elle, tuent à petit feu. Pour sa part, le 2e vice-gouverneur du District autonome de Yamoussoukro, Traoré Abdoulaye, s’est dit heureux pour le choix porté sur la population de la capitale politique, en vue du lancement de ce programme sanitaire.


Appréciant le programme à sa juste valeur, les patriarches Vassiriki Doumbia et Seydou Sylla ont témoigné qu’il est un acte médical historique qui est une première à Dioulabougou.


C’est pourquoi, ils ont adressé des  bénédictions à l’endroit des donateurs. Pour eux, seul Dieu saura les rétribuer. Débuté à 8h, le programme de cures herniaires et de dépistage s’est poursuivi tard dans la soirée, au grand soulagement des patients restés mobilisés pendant ce temps.


Eu égard à la forte mobilisation enregistrée au cours de ce premier programme, les organisateurs ont fait la promesse de revenir à Yamoussoukro.


Il faut rappeler que la fondation Yeelen avait fait un important don en vivres, non-vivres et médicaments aux pensionnaires de la pouponnière de Dabou, le 23 décembre 2018.
 
 Dan Evariste





Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Commentaires:

Aucun commentaire n'a été publié... Soyez le premier!