Le PARSCI sensibilise les journalistes sur les avantages des normes de qualité

Le PARSCI sensibilise les journalistes sur les avantages des normes de qualité

Au lendemain de sa rencontre avec les associations de consommateurs, le PARCSI (Projet d’appui au renforcement de la compétitivité du secteur industriel) a initié un atelier de formation à l’endroit des hommes  de médias, le 13 mars 2019.L’objectif de cette rencontre: expliquer  le rôle du journaliste dans la promotion des normes de la qualité afin d’emmener de par leurs écrits, les populations et les entreprises à s’y conformer.


Les exigences des marchés internationaux, la procédure de certification des produits ivoiriens, la démarche qualité, la santé des populations, la lutte contre les produits frauduleux, sont les sujets qui ont constitué l’essentiel des échanges entre les participants.


Au cours d’un exposé, le formateur  sénior en Management de la qualité, M. Amié Ehimmanin Paul a invité les journalistes à éduquer, à éveiller les consciences des consommateurs, des industriels sur les avantages de la qualité, au travers de leurs écrits.


Une promotion de la qualité, qui selon lui, favorisera la création d’une synergie Etat-consommateurs-société-civile-journalistes. Le formateur c’est aussi appesanti sur les enjeux de la qualité. « La qualité a des enjeux socio-économiques qui favorise la compétitivité de nos produits, de nos entreprises par l’accès aux marchés sous-régionaux et internationaux.


Elle présente également plusieurs avantages qui sont la protection et l’amélioration des conditions de vie des populations. La réduction des obstacles techniques aux commerce (OTC) », a-t-il ajouté avant de terminer  son intervention en rappelant les 14 familles des produits rendus obligatoires par les normes internationales et également pris en compte par le label de la qualité en Côte d’Ivoire. Un chiffre qui peut s’accroitre avec le temps.


Pour sa part, Mme Azoda Berthe, Directrice de la DPQN a réaffirmé la volonté de son département à promouvoir la culture de la qualité en Côte d’Ivoire.


« Le dispositif qualité est prêt en Côte d’Ivoire. Il faut emmener les populations à exiger des produits de qualité car leur santé en dépend. Notre pays est opérationnel en ce qui concerne l’analyse des 14 familles de produits. Rien ne manque à cet effet, car nous répondons aux normes internationales.


Les entreprises ivoiriennes doivent s’inscrire dans la logique de certification pour obtenir la marque NI qui est gage de qualité », a-t-elle rappelé. Notons que le PARCSI est un projet mis en place par l’Etat de Côte d’Ivoire et la BAD. Il émane du PNRMN (Programme national de restructuration et de mise à niveau) adopté par le gouvernement, en septembre 2013.


                                                                                                              


B.K





Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Commentaires:

Aucun commentaire n'a été publié... Soyez le premier!