Maurice Bandama annonce le rapatriement de 148 pièces de musées : Le gouvernement annonce la construction d’un musée national.

Maurice Bandama annonce le rapatriement de 148 pièces de musées : Le gouvernement annonce la construction d’un musée national.

Le processus de préservation du patrimoine culturel national et la restitution des biens culturels de Côte d’ivoire à l’extérieur est en marche. La preuve Maurice Kouakou Bandama, ministre de la Culture et de la francophonie a animé une conférence publique, le mercredi 19 Décembre 2018 à l’auditorium de la Bibliothèque nationale au plateau sur le thème :


« la préservation du patrimoine culturel national et la restitution des biens culturels de la Cote D’ivoire à l’extérieur ». En présence d’un représentant du corps préfectoral des chefs traditionnels et de nombreux acteur du secteur et des arts de la culture.


A cette occasion le chef de la culture en Côte D’ivoire à révéler que 148 pièces existantes dans ce monde sont concernées par ce processus de rapatriement. Plus loin il a présenté le plan d’action de la cote d’ivoire en affirmant que :


« la cote d’ivoire a prévu la construction de 12 centres culturelles intégrés dans les chefs-lieux de district pouvant accueillir plus de 1000 œuvres » a-t-il fait savoir avant d’annoncer la construction d’un nouveau musée national sur le site actuel de l’ancien centre culturel de Treichville. Il a indiqué que la cote d’ivoire a mis en place un dispositif pour la réussite de ce programme : « La Cote d’Ivoire a décidé de l’identification des œuvres, afin de marquer leur origine.


Et de la circulation de ces œuvres partout dans les musées du monde afin de ne pas les transformer en un cimetière pour ces œuvres-là. Des droits illimités c’est-à-dire le reversement des droits au pays. En 2019 nous souhaitons recevoir certaines de ces œuvres. Le Benin n’a pas encore reçu ces 26 œuvres. Pourtant, on en parle car il y a un processus, une procédure juridique, pour restituer ces œuvres. La Cote d’Ivoire a commencé le processus, qui va se poursuivre. Le tribunal a indiqué que ces œuvres pourraient être restituées entre 3 et 5 ans » a-t-il révélé.


Kré Assouman





Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


Commentaires:

Aucun commentaire n'a été publié... Soyez le premier!