Allocution de Monsieur le Directeur Général de l’Environnement et du Développement Durable, Dr Gustave ABOUA

Allocution de Monsieur le Directeur Général de l’Environnement et du Développement Durable, Dr Gustave ABOUA

Tournée d’informations, de sensibilisation et de consultation des parties prenantes au processus d’élaboration du Rapport National Volontaire 2019 de mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD).


Monsieur le Directeur de Cabinet de Ministre de l’Environnement et du Développement Durable ;


Monsieur l’Inspecteur Général du Travail et de la Protection Sociale ;


Monsieur le Directeur Général de l’Institut National de Formation Sociale ;


Mesdames et Messieurs les représentants des Agences des Nations Unies ;


Mesdames et Messieurs les Directeurs Centraux, Sous-Directeurs et Chefs de Services ;


Mesdames et Messieurs les représentants d’organisations de la Société Civile ;


Honorables invités ;


Chers amis de la presse ;


Mesdames et messieurs ;


 


Permettez-moi, avant tout propos, de vous souhaiter la bienvenue et de vous remercier de votre présence qui témoigne de l’intérêt que vous portez à cet atelier. A cet égard, je voudrais particulièrement remercier Monsieur l’Inspecteur Général du Travail et de la Protection Sociale qui a accepté la présidence de cette activité et remercier Monsieur le Directeur de l’INFS qui a bien voulu nous accueillir dans ses locaux et dont le concours nous a permis d’organiser cette importante activité.


Honorables invités,


Notre pays a pris une part active au processus d’élaboration et d’adoption des Objectifs de Développement Durable (ODD) en Septembre 2015 à New York, aux Etats Unis. En effet, ce nouveau programme de développement à l’horizon 2030, très ambitieux, vise à protéger la planète, éradiquer la pauvreté et garantir la prospérité pour tous. Les Nations Unies recommandent à tous les Etats membres de mettre en œuvre ce programme de développement dans un processus participatif et inclusif sur l’ensemble de leur territoire.


Mesdames et messieurs,


De nombreuses actions et initiatives ont été déployées pour la mise en œuvre des ODD en Côte d’Ivoire. Ce sont entre autres : la sensibilisation et le renforcement des capacités des parties prenantes, l’alignement des ODD sur le Plan National de Développement 2016-2020, la priorisation des cibles, l’identification des accélérateurs et la contextualisation des indicateurs des ODD.


Aujourd’hui, nous sommes à l’étape du suivi-évaluation de la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable dans notre pays. Cela se traduit par la réalisation de notre examen national volontaire qui aboutira à l’élaboration du Rapport National Volontaire de mise en œuvre des ODD qui sera présenté au Forum Politique de Haut Niveau des Nations Unies en juillet 2019.  


Cet exercice nous permettra d’apprécier les efforts du gouvernement dans la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable et le cas échéant, de réorienter les différents plans et programmes sectoriels à l’effet de réaliser cet ambitieux programme de développement à l’horizon 2030, qui pourrait être un véritable levier d’optimisation du processus d’émergence de notre pays, vœu cher au chef de l’Etat, Son Excellence Alassane OUATTARA.


Ainsi, l’examen de la Côte d’Ivoire concernera l’ensemble des 17 Objectifs de Développement Durable avec une attention particulière sur l’ODD 4 (éducation de qualité), l’ODD 8 (Travail décent et croissance économique), l’ODD 10 (Réduction des inégalités), l’ODD 13 (Changements climatiques), l’ODD 17 (Partenariats) conformément aux canevas et recommandations des Nations Unies.


Honorables invités ;


Je me réjouis de l’organisation de cet atelier d’information, de sensibilisation et de consultation des parties prenantes au processus d’élaboration du premier Rapport National Volontaire avec les handicapés et les personnes du 3eme âge, car nous sommes tous concernés par la question et comme le recommande les Nations Unies, il ne faut « laisser personne de côté ».


Honorables participants,


L’analyse du principe  de « Ne laisser personne de côté » va nous permettre de présenter les mesures par notre pays pour l’intégrer  dans la mise en oeuvre des ODD.


Cette démarche pourrait nous permettre d’appréhender les priorités des groupes vulnérables, ainsi qu’à déterminer leur identité, leur situation géographique et leurs besoins spécifiques.


Une attention particulière devrait être accordée aux efforts visant à autonomiser les femmes et les filles. Parmi les points de départ pour « ne laisser personne de côté » pourraient figurer des actions visant à mettre fin à la pauvreté extrême, des politiques publiques visant à réduire les inégalités, ainsi que celles destinées à éliminer les obstacles en matière de discrimination.


Quelques questions peuvent être envisagées au cours de cet atelier :



  • Comment les groupes vulnérables et ceux qui sont les plus défavorisés sont-ils identifiés ?

  • Qui est laissé de côté et quelles sont les raisons sous-jacentes de leur vulnérabilité ?

  • Quelles sont les sources de données désagrégées disponibles et quelles sont les lacunes en matière de données ?

  • Quelles sont les mesures prises pour déterminer les besoins des personnes les plus vulnérables et celles qui sont laissées de côté ?

  • Que fait-on pour soutenir l’autonomisation des groupes vulnérables ?


Honorables Invités,


Avant de clore mon propos, je tenais à rappeler que cette activité qui vise à vous associer au processus et à prendre en compte vos avis et recommandations, s’articulera autour de communications sur le programme 2030 des Nations Unies, le Rapport National Volontaire ainsi que la feuille de route de l’élaboration dudit rapport.


Je vous souhaite de riches et fructueux échanges pour la suite des travaux.


Merci de votre aimable attention !!