Le Chef de d’état a assisté à l’ouverture de la Session ordinaire 2019 de l’Assemblée Nationale

Le Chef de d’état a assisté à l’ouverture de la Session ordinaire 2019 de l’Assemblée Nationale

Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a assisté ce lundi 1er avril 2019, à la cérémonie solennelle d’ouverture de la Session ordinaire 2019 de l’Assemblée Nationale. Au cours de cette Session ordinaire, le Chef d’Etat, conformément à l’article 115 de la Constitution qui l’y autorise, a fait une adresse aux Députés, Représentants de la Nation ivoirienne dans toute sa diversité.


Le Président de la République a félicité l’ensemble des Députés pour leur importante contribution à la marche du pays, avant de rendre un vibrant hommage au nouveau Président de l’Assemblée Nationale, M. Amadou SOUMAHORO, un « homme de grande expérience, compétent, engagé, honnête et courageux ».


Il a souligné que la mise en place d’Institutions fortes et crédibles lui parait « essentielle » et a souhaité que les efforts entrepris soient poursuivis pour une collaboration renforcée entre l’Exécutif et le Législatif. Le Chef de l’Etat a relevé que l’Assemblée Nationale est le « creuset de tous les courants d’idées et de toutes les sensibilités dont l’expression traduit la volonté de l’ensemble de nos compatriotes », avant de saluer le bilan du Gouvernement qui a montré des avancées significatives au cours de ces dernières années.


A cet égard, il a rappelé l’engagement du Gouvernement à mettre un accent particulier sur le social avec, notamment, la mise en œuvre d’un Programme social doté d’une enveloppe de 727,5 milliards de F CFA sur la période 2019 – 2020 ; réaffirmant ainsi, devant les Elus de la Nation, sa ferme détermination à continuer d’améliorer les conditions de vie de chaque Ivoirien. Par ailleurs, le Président de la République s’est engagé à rassembler toutes les filles et tous les fils de notre pays, car, pour lui, il ne peut y avoir de développement durable sans paix et sans sécurité.


C’est pourquoi, il a saisi l’occasion de cette tribune pour en appeler à la responsabilité des uns et autres, en les invitant à tenir un discours « apaisé », d’autant que nos compatriotes aspirent à travailler et à vivre ensemble dans la paix et la quiétude.


Après avoir fait remarquer par des exemples concrets que la réconciliation est bel et bien une réalité en Côte d’Ivoire, le Président de la République a évoqué la question du réexamen de la composition de la Commission Electorale Indépendante (CEI) et a souhaité que les discussions se fassent dans la confiance, de façon à faire progresser la démocratie dans notre pays.


A cet égard, il a demandé aux uns et aux autres « d’arrêter de se faire peur » dans la perspective de l’élection présidentielle de 2020, promettant que celle-ci se déroulera dans la sérénité et une bonne ambiance. Pour terminer, le Chef de l’Etat, a promis un examen « pragmatique » de la question de la loi organique relative au statut des Députés et a exhorté les Elus de la Nation et, à travers eux, l’ensemble des Ivoiriens, à l’union de tous autour des valeurs de paix, de dialogue et de fraternité, si chères au Père de la Nation ivoirienne, feu le Président Félix HOUPHOUET- BOIGNY.


Avant le Président Alassane OUATTARA, le nouveau Président de l’Assemblée Nationale, M. Amadou SOUMAHORO, dans son discours d’ouverture de la Session ordinaire, a souhaité la chaleureuse bienvenue au Chef de l’Etat et a indiqué que sa présence à l’hémicycle, ce jour, est la preuve de son « attachement inébranlable » aux valeurs de la démocratie représentative. Il lui a ensuite rendu un vibrant hommage pour son leadership et pour tout ce qu’il fait à la tête du pays.


Toutes choses qui ont permis à la Côte d’Ivoire, selon lui, de renouer avec la croissance économique et le progrès social. A cet égard, il a annoncé la détermination de la Représentation nationale à l’accompagner dans ses efforts en vue d’améliorer les conditions de vie de l’ensemble de ses compatriotes.


Evoquant quelques sujets d’actualité, notamment les troubles qui ont secoué l’école ivoirienne ces deux derniers mois, le Président de l’Assemblée Nationale a invité le Corps enseignant à la responsabilité et le Gouvernement à la poursuite du dialogue social. Il a, par ailleurs, précisé que la présente Session s’ouvre dans un contexte marqué, dans notre pays, par un paysage politique en pleine mutation ; ce qui constitue pour lui, le témoignage du dynamisme de notre démocratie.


M. Amadou SOUMAHORO a évoqué un pan des actions qu’il entend entreprendre à la tête de l’Institution sous sa mandature, avant de révéler que cette Session sera marquée par l’examen d’une centaine de projets et propositions de lois ainsi que par des séances de questions orales et parlementaires. Pour terminer, il a plaidé auprès du Président de la République pour la prise d’une loi organique portant statut des Députés.