Festi-lad 2019/1ere Edition: Amoa urbain appelle à une révolution culturelle pour donner une amé à odienne

Festi-lad 2019/1ere Edition: Amoa urbain appelle à une révolution culturelle pour donner une amé à odienne

La 1ère édition du FESTI-LAD (Festival du livre et des arts du Denguélé)  s'est ouverte le mercredi 03 avril 2019, à Odienné. Les organisateurs ont conduit leur "père culturel", professeur Amoa Urbain, auprès des autorités administratives et politiques de la localité.


A la mairie tout comme au siège du Conseil régional du Kabadougou, le professeur Amoa Urbain a tenu le même langage: il faut une révolution culturelle pour donner une âme à la région Denguélé. 


Pour l'officier des arts et des lettres, désormais homme politique, il est impérieux que nos régions et nos villes soient fortes en possédant des âmes culturelles. Notamment par la création de pôles culturels matérialisés par des troupes théâtrales, des groupes de chants et de danses ainsi que des circuits touristiques.


 "Il faut qu'on vende nos milliards de francs CFA pour acheter le savoir. Comme Khaïdara, il faut vendre l'or pour acheter le savoir. Mon rêve pendant mon séjour, c'est que ces jeunes soient soutenus. Il faut croire en eux", a conseillé l'aval culturel du FESTI-LAD 2019.


Représentant madame le maire Diane Masseneba Touré, Cissé née Matédjé Sy a traduit sa gratitude à son illustre hôte qui, soulignera-telle, est venu rehausser de sa présence ledit festival. 


 "Le professeur Amoa Urbain a aimé Odienné et les fils de cette région. Merci pour tout ce que vous avez fait pour notre jeunesse". Et le premier adjoint au maire, enseignante de formation, d'inviter à la pratique de la lecture: "La lecture est la base de toutes les choses.


Vous ne pouvez pas être grand mathématicien si vous ne lisez pas". Koné Adama, directeur de cabinet au conseil régional s'est réjoui d'accueillir le professeur Amoa Urbain, "un maître comme vous"l’a-t-il dit appelé.


Dans l'après-midi, une excursion a été initiée sur le Mont Denguélé pour admirer cet attrait touristique qui mérite un petit détour lorsque l'on est en visite dans la localité. 


David KOUAME, source : Patrick Krou depuis Odienné