Les communicateurs du Zanzan renouvellent les instances de leur association

Les communicateurs du Zanzan renouvellent les instances de leur association

Les membres du Réseau des communicateurs du Zanzan (Recoza) ont élu la nouvelle équipe dirigeante de leur association. La cérémonie a eu lieu au VITIB (Ex-IIAO) de Grand-Bassam.


Placée sous le parrainage d’un cadre de la région, Noufé Michel, Directeur des moyens généraux du Trésor public, l’Assemblée générale ordinaire a ouvert,  le vendredi 5 avril, ses travaux qui se sont poursuivis le samedi 6 avril 2019, sous le  thème : "Le RECOZA face aux défis du développement et de la cohésion sociale du Zanzan".


 A l’issue des élections, Diabagaté Morissiendou seul candidat à sa propre succession, a été  reconduit au poste de président du Bureau exécutif de ce réseau pour un second mandat qui court désormais sur une période de 3 ans (confère les nouveaux textes du réseau).


«Je suis très honoré par la confiance que l'assemblée constitutive m’a accordée. Et je salue surtout le travail accompli par le comité électoral. Je dis merci aux frères pour leurs présences. Je profite pour lancer un appel à toutes nos sœurs et nos frères qui n’ont pas adhéré de le faire. Aussi, a-t-il rappelé que les responsabilités à lui confier une fois de plus incombent à tous.


Je souhaite être suffisamment  encadré. Car cette mission, je ne l'assumerai pas seul. Nous serons en mission pour inculquer la paix à la place de la haine, la cohésion et l'unité au sein des différents départements. Le réseau est le creuset de notre cohésion sociale», déclare-t-il au sortir de l’élection.


Diabagaté Morissiendou en sa qualité de Directeur de communication à la SOGEPIE, présidera donc aux destinées du Recoza. Il sera accompagné dans cette tâche par une équipe d’hommes et de femmes qu’il choisira dans les prochains jours.


Le Réseau des communicateurs du Zanzan est une association apolitique née de la volonté des filles et fils du district du Zanzan donc des régions du Gondougo et du Bounkani exerçant dans les métiers de la Communication sous toutes les formes (communicants, journalistes, photographes, infographes, techniciens…).


 Ils veulent participer au rayonnement social, culturel et économique des départements de la région du Zanzan.


David KOUAME