Le vice-président de la république va représenter le chef de l’état au sommet de la cen-sad à N’Djamena

Le vice-président de la république va représenter le chef de l’état au sommet de la cen-sad à N’Djamena

Le vice-Président de la République, S.E.M. Daniel Kablan DUNCAN, a quitté Abidjan ce vendredi,  12 avril 2019, en direction du Tchad où il va représenter le Chef de l’Etat, S.E.M. Alassane OUATTARA, à la session extraordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté des Etats Sahélo- Sahariens (CEN-SAD), prévue à N’Djamena, le 13 avril 2019.


A l’ordre du jour de ce Sommet extraordinaire, est inscrit l’examen de plusieurs rapports, à savoir : le rapport de la 20ème Session ordinaire du Conseil Exécutif tenue à Khartoum en 2014, les rapports des réunions ministérielles, le  rapport d’activités du Secrétaire Général par intérim ; le Rapport d’activités du Président Directeur Général de la Banque sahélo-saharienne pour l’Investissement et le commerce (BSIC); et enfin, le rapport de la Session extraordinaire du Conseil Exécutif de la CENSAD.


En prélude au sommet, il est organisé dans la capitale tchadienne  une réunion préparatoire des ambassadeurs et des experts de la CEN-SAD, les 09 et 10 avril 2019, et une session extraordinaire du Conseil exécutif, les 11 et 12 avril 2019.


Pour rappel, la CEN-SAD, qui compte aujourd’hui 24  membres, a été créée le 4 février 1998, à Tripoli, sous la houlette de la Libye, à l’issue d’un sommet réunissant les chefs d’État de la Libye, du Mali, du Niger, du Soudan et du Tchad.


Les objectifs initiaux de l’organisation étaient divers, notamment : l’établissement d'une union économique globale entre les Etats-membres ; la suppression de toutes les restrictions qui entravent le rassemblement de ces pays ; la promotion du commerce extérieur par une politique d'investissement dans les États-membres ; l'accroissement entre les États-membres des moyens de transport et de communication terrestre, aérien et maritime par l'exécution de projets communs ; la reconnaissance aux ressortissants des pays membres des mêmes droits, avantages et devoirs reconnus à leurs propres citoyens conformément aux dispositions de leurs constitutions respectives ; l’harmonisation des systèmes éducatifs, pédagogiques, scientifiques et culturels dans les différents cycles de formation.


Le Sommet extraordinaire tenu le 16 février 2013, à N’Djamena, avait pris la décision de restructurer la CEN-SAD pour la rendre plus efficace, en adoptant  un nouveau Traité.


Ce Traité révisé, dont la présente session extraordinaire pourrait consacrer l’entrée en vigueur, à la suite de l’atteinte du quota des ratifications, redéfinit la zone CEN-SAD, crée de nouveaux organes et recentre les missions sur les  objectifs prioritaires de la zone, à savoir la Sécurité régionale et le développement durable.


Le vice-Président de la République est accompagné dans cette mission, au niveau ministériel, par le ministre de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, M. Ally COULIBALY.


Son retour à Abidjan à prévu dans la soirée du 13 avril 2019, après la clôture du sommet.


 


 


LE SERVICE COMMUNICATION