Journée Internationale de l’Ecrivain Africain : Voici le premier auteur africain à avoir fêté son centenaire de son vivant

Bernard Dadié (à droite) a reçu le premier Prix James Torres Bodet le 11 février 2016 au Palais de la Culture en compagnie du ministre de la Culture et de la Francophonie Maurice Bandaman (à gauche) et la Grande Chancelière de l’Ordre national Henriette Dagri Diabaté (au centre)

Alors que sera célébrée ce mercredi 7 novembre, la 26ème Edition de la Journée Internationale de l’Ecrivain Africain, nous revenons sur quelques informations à savoir sur le « Père de la Littérature ivoirienne » Bernard Dadié. Centenaire, depuis le 10 janvier 2016, poète, conteur, romancier, dramaturge, Bernard Dadié est entré en littérature très tôt. C’est à 11 ans qu’il écrit son premier texte, une pièce de théâtre intitulée Les Villes en 1931 et jouée à Abidjan en avril 1934, lorsqu’il est élève à l’Ecole primaire supérieure de Bingerville.

Bernard Dadié, l’écrivain africain de tous les records.

A 21 ans il écrit la pièce, inspirée de la cosmogonie agni, Assemien Dehylé roi du Sanwi. Cette dernière fut jouée en 1937 au théâtre des Champs-Elysées de Paris, à l’occasion de l’Exposition universelle. Ayant pratiqué tous les genres littéraires, il est le seul à avoir remporté deux fois le Grand Prix Littéraire d’Afrique Noire, la première fois en 1965 avec Patron de New York, et la deuxième en 1968 avec La Ville où nul ne meurt. L’homme est coutumier des premières places. Climbié, son roman le plus célèbre, publié en 1956, est le premier livre de fiction ivoirien. Les Villes est la toute première pièce de théâtre du corpus dramatique de l’Afrique francophone.

C’est ce Bernard Dadié qui s’est vu attribué le 11 février 2016, au Palais de la Culture de Treichville, qui porte d’ailleurs, son nom, le premier Prix James Torres Bodet que l’Unesco lui a décerné pour sa carrière d’écrivain exceptionnelle. Bernard Dadié est devenu en 2016 selon Tirthankar Chanda, journaliste culturel à Radio France Internationale, « le premier auteur africain à célébrer son centenaire de son vivant ». Bernard Abou Koffi Binlin Dadié, son complet à l’état civil, fêtera son 103ème anniversaire le 10 janvier 2019.

Source : scribmagazine.net