La culture tagbana à l’honneur

La culture tagbana à l’honneur

La Côte d’Ivoire est également riche de ses peuples et de leurs cultures. Parmi ce patrimoine figurent le peuple tagbana et ses traditions qui seront mis au-devant de la scène nationale et internationale à travers un festival.

Les us et les mœurs du peuple tagbana vont enrichir en cette fin d’année 2018 les activités culturelles du pays. La ville de Niakara, en effet, abritera du 15 au 18 novembre la 2èmeédition du ‘’Carnaval de NIAKARA’’. L’information a été donnée ce mardi, à Abidjan-Cocody, au cours d’un point de presse.

Cette année, ce sont près de 500.000 festivaliers qui sont attendus autour du thème : « venons célébrer la culture tagbana ». Selon le commissaire général, l’honorable Severin Guibessongui N’Datien, il s’agit de communier et de faire découvrir la culture de ce grand département.

Cette foire culturelle, artistique, gastronomique, touristique et commerciale, a-t-il insisté, implique toute la région. « Ce carnaval vise à constituer une plate-forme de retrouvailles inédite en vue de fédérer les énergies pour booster le développement social, économique et culturel de cette immense zone géographique ‘’Tagbana’’ », a-t-il indiqué.

Avant de préciser qu’il est aussi prévu des contes, des prestations de danses et de masques traditionnels mais surtout de faire de la région une zone touristique. Et pour cause, a-t-il poursuivi, elle dispose de nombreux sites touristiques peu connus et non valorisés qui constituent un atout pour la riche diversité de la Côte-d’Ivoire.

Cela aura pour effet de promouvoir les activités économiques et l’industrie locale. Les compétitions de gastronomie, du meilleur tisserand, de la meilleure mutuelle de développement ainsi que miss carnaval kaha sont les concours qui, entre autres, animeront ce carnaval.

Un stand ‘’le village ‘’, tenu par les chefs traditionnels et coutumiers, aura à charge d’expliquer les us et coutumes aux populations.

Par ailleurs, ils traiteront les litiges survenus sur le site. Des activités sportives, des centres de dépistages et de vaccinations et des tables-rondes sont également au menu. Le commissaire général a tenu à garantir la sécurité de tous les participants.

Martin Ouattara