LE MOSAR DRESSE SON BILAN DES L'ELECTIONS MUNICIPALE ET REGIONALE EN COTE D'IVOIRE

LE MOSAR DRESSE SON BILAN DES L’ELECTIONS MUNICIPALE ET REGIONALE EN COTE D’IVOIRE

Le Mouvement de Soutient aux Actions Républicaines (MOSAR) a au cours d’une conférence de presse tenue ce jeudi 18 octobre 2018 a Asthoria palace de yopougon fait le bilan de ses observations de l’élection couplée municipale et régionale du 13 octobre 2018.

Les scrutins du 13 octobre <<se sont déroulées dans un climat relativement apaise sur l’étendue du territoire>>, tel est le constat que KONE SEYDOU ,Président du MOSAR, ressort de ces élections locaux.

En qualité d’observateur accrédité le MOSAR a déployer l’ensemble de ses membres dans les différents bureaux de vote en vue d’observer le déroulement du scrutin pour garantit la légitimité du vote.

Outre la bonne tenue de l’élection, le MOSAR déplore des actes de vandalisme du matériels électorales et des violences ayant conduit à des décès dans les communes de Lakota, Abobo, Seguele et Bediala . De ce fait le MOSAR a présenté ses condoléances aux victimes.

Au bilan de ces observations faites par le MOSAR l’on note l’ouverture tardive des bureaux de vote dans certains localités ainsi que de la non ouverture de ces bureaux dans la commune de port-bouet

En plus de cette situation , le MOSAR relève des dysfonctionnement sur les tablettes utiliser pour saisir les données ainsi le manque d’isoloir , de Stickers et d’encre indélébile des cas qui peuvent entaché la créditiste du scrutin.

Autres irrégularités faites par le MOSAR, le non affichage de la liste électorale à l’entrée des bureaux de vote ainsi de la détention de liste électorale de la part de certains candidats.
Ensuite le MOSAR a constater avec amertume le faible taux de participation et un fort taux de bulletins nuls et blancs dans certains régions du pays on l’on note parfois 2000 bulletins nuls et blancs des cas qui montrent que les électeurs ne sont pas suffisamment outillés au processus de vote.

Au vue de ces dysfonctionnement et irrégularités le MOSAR a fait des recommandations a la commission électorale indépendante CEI , a la classe politique et aux électeurs en vue de garantit la crédibilité et le climat de paix pour les futurs échéances électorale .

Au titre de ces recommandations le MOSAR interpelle la CEI à procéder à une mise à jour du fichier électoral, du bon fonctionnement du matériel électorale, du renforcement du personnel électorale et a une reforme juste et équitable de la CEI

Pour les candidats le MOSAR invite les candidats a privilégiée l’intérêt supérieur de la nation et que ceux ci inculque les valeurs citoyenne et de paix a leurs électeurs en particulier et aux ivoiriens en générale.
Le MOSAR invite aussi l’Etat à mettre les moyens conséquent aux observateurs accrédité.

Enfin, le président KONE SEYDOU a énoncé des actions et campagnes de sensibilisation sur la période 2018-2020 pour favoriser un climat de paix et de sérénité pour la présidentiel de 2020

Il a aussi invité les candidats lésés à utiliser les moyens légaux et légitime pour les différentes contestations des résultats et de privilégier le dialogue pour la bonne résolution de leur requête.

Il déplore aussi l’annulation du scrutin dans deux communes et se dit prêt a mobiliser ses membres pour assurer le suivi de ces élections qui se tiendront dans un mois

Et pour finir il s’est dit prêt, lui et le MOSAR à accompagner la CEI et le gouvernement dans sa mission de garantir des élections libres et crédibles.

Djamal