Mobilité humaine / Un salon pour promouvoir les moyens de transports verts : Le meilleur conducteur de Gbaka primé en novembre

Participer à la modernisation du transport en Côte d’Ivoire, instaurer une culture du transport de masse et du transport vert, promouvoir tout le potentiel du transport public à Abidjan, créer un espace de rencontres, de réflexion et de partage d’expérience entre les professionnels, experts et acteurs du secteur.

Tels sont les objectifs du Salon de la mobilité urbaine (Samur), dont la première édition aura lieu du jeudi 29 au vendredi 30 novembre 2018, à l’espace de la Caisse régionale de retraite des agents des États de l’union monétaire ouest africaine (Crrae-Umoa) au Plateau. Avec la participation des experts venants du mali, du Burkina Faso et du Togo. Le thème central est :

‘’Le transport face aux enjeux du changement climatique dans les villes africaines’’. L’information a été donnée par Mamadou Lamine Diomandé dit Tassouman, commissaire général dudit salon, par ailleurs directeur général de l’agence Quintessence com Events qui porte le projet. C’était au cours d’une conférence de presse qu’il a animé le mercredi 24 octobre à Cocody.

A cette occasion, le conférencier a indiqué l’enjeu était de vulgariser les efforts du gouvernement dans ce secteur. A l’en croire, des panels, des expositions, des conférences et un dîner gala de distinction des meilleurs acteurs, dont le meilleur conducteur de mini communément appelé Gbaka, sont prévu le vendredi 30 novembre 2018.

Selon, lui, 150 exposants et 3000 participants sont attendus sur les deux jours. Une grande tombola permettra aux participants de remporter un véhicule flambant neuf.

SERGE BROU