Salva Kiir : "Je n'ai rien à craindre"

Salva Kiir : « Je n’ai rien à craindre »

Le président du Sud-Soudan dit qu’il n’a rien à craindre s’il était accusé de crimes contre l’humanité pour les atrocités présumées commises par ses troupes pendant la guerre civile dans le pays.

S’adressant à une chaîne de télévision kenyane, Salva Kiir a déclaré qu’il n’avait rien fait de mal, malgré les accusations de l’ONU selon lesquelles ses fonctionnaires pourraient être responsables du massacre et du viol des civils et du recrutement d’enfants soldats.

Salva Kiir a insisté sur le fait qu’il n’était impliqué dans aucune atrocité avant de déclarer que les accusations portées contre lui étaient « le fait de forces extérieures qui avaient un programme contre son gouvernement ».

Source : bbc.com/afrique