Treichville : Projet de démolition du quartier ‘’Gbatanikro’’ / Le cri du cœur de 20 milles habitants au président Ouattara

Treichville : Projet de démolition du quartier ‘’Gbatanikro’’ / Le cri du cœur de 20 milles habitants au président Ouattara

Plus de 20 mille occupants de logements coloniaux du quartier Habitat Craonne D, connu sous l’appellation de Gbatanikro, à Treichville, actuellement sous contrat de location simple avec la Société ivoirienne de construction et de gestion immobilière (Sicogi), sont menacés d’expulsion, pour défaut de titres de propriété.

Un projet de déguerpissement, prévu dans les deux premières semaines du mois de décembre prochain, alors que les délibérations de la commission tripartite dont la médiation est assurée par la mairie de Treichville, sont encore en attente.

Dans cette ambiance, Do Michel, président du syndic des locataires, a animé une conférence de presse le mercredi 07 novembre 2018, à Habitat Craonne D. Objectif, faire un éclairage sur ce dossier et plaider auprès du président de la République, Alassane Ouattara, afin qu’il se penche sur cette opération qui risque d’avoir des conséquences très graves. «Ce litige est très délicat.

Pis, il avait occasionné une révolte en 2012, un an après la crise post-électorale qu’a connue la Côte d’Ivoire, à la suite d’exploits de congé distribués aux locataires.

Une préoccupante manifestation de 48 heures avait amené les autorités à prendre le taureau par les cornes, pour circonscrite la crise », a-t-il rappelé, avant d’ajouter : «En avril 2018, nous recevons à nouveau un exploit de congé nous demandant de libérer nos maisons dans un délai de 3 mois.

Mécontents, des locataires dont ceux de Cocody Danga et Belleville ont porté plainte pour faire valoir leurs droits. Malheureusement, la suite, vous la connaissez. Ils ont été déguerpis manu militari », a laissé entendre le conférencier.

SERGE BROU